La définition de l'optimisme pour Issad Rebrab : avoir confiance en soi. Fikra 2014, 9 février 2014. Crédit photo : Ammar Redouane Bougherbal

Seul Algérien du classement annuel de Forbes, publié lundi 3 mars, Issad Rebrab se classe à la 506ème place.

En novembre 2013, l’Algérie était représentée pour la première fois dans ce classement prestigieux grâce à lui. Lui, c’est bien sûr Issad Rebrab, patron de Cevital, premier groupe privé du pays. Et surtout premier millionnaire de l’histoire de l’Algérie. Grâce aux bonnes performances de son groupe, l’entrepreneur parti de rien qui a bâti un empire à l’échelle continentale intégrait en novembre le top 50 des chefs d’entreprise africains les plus riches du continent.

Advertisement

On le retrouve cette fois dans le classement prestigieux des hommes les plus riches de la planète, publié par le magazine américain Forbes, lundi 3 mars. Sur les 1.645 membres de ce cercle fermé des milliardaires du monde, l’investisseur algérien prend la 506ème place. Une « performance inhabituelle dans un pays pratiquant une politique socialiste hostile aux entrepreneurs », souligne le journaliste Abraham Brown, auteur de ce très réputé classement. Le groupe Cevital pèse aujourd’hui 3,5 milliards de dollars.

Néanmoins, Issad Rebrab est encore loin de certains de ses homologues africains, notamment Aliko Dangote. Cet entrepreneur nigérien, qui a fait fortune dans la commercialisation de sucre, de farine et de ciment, est le premier africain de l’histoire a entré dans le top 25 des milliardaires du monde. Il décroche la 20ème place du classement de Forbes, avec une fortune estimée à 25 milliards de dollars.

Le classement 2014 des milliardaires que compte la planète marque le retour de l’américain Bill Gates en pôle position. Le fondateur de la société Microsoft reprend la tête de ce classement, avec une fortune évaluée cette année à 76 milliards de dollars.