Les dés sont lancés dans la présidentielle d’avril 2014. Tous les candidats répondant aux conditions d’éligibilité à la candidature à la présidentielle ont déposé leur dossier au Conseil Constitutionnel. Désormais il faudra attendre 10 jours pour connaître les noms de ceux qui peuvent espérer briguer la fo Infographie. Présidentielle 2014 : les candidats qui ont déposé leur dossier de candidature nction présidentielle. 

Ils sont 12 à prétendre à la magistrature suprême, mais seront beaucoup moins à faire campagne électoral. Le Conseil Constitutionnel a reçu hier les derniers candidats à la présidentielle venus déposer leur dossier complet. Pour rappel, les candidats devaient remettre des éléments personnels et surtout 60 000 signatures d’électeurs  ou 600 parrainages d’élus répartis à travers au moins 25 wilayas.

De 100 à 12 candidats

Une centaine de personnes était venue retirer les formulaires de signatures au Ministère de l’Intérieur, mais finalement ce ne sont que 10 candidats qui sont parvenus à récolter les soutiens nécessaires. Ainsi la liste se compose de 11 hommes et une seule femme : Louisa Hanoune du parti des Travailleurs. Les candidats soutenus par des partis sont nombreux : Moussa Touati,  le  candidat du Front national algérien, Abdelaziz Belaïd, le président du Front El-Moustakbel (FM), le président du Rassemblement algérien (RA) Ali Zaghdoud, le président du parti Ennasr El-watani, Mahfoud Adoul. Mais aussi Ali Fawzi Rebaïne pour le parti Ahd 54, et Mohamed Benhamou, pour El Karama.

Les candidats qui ne représentent pas le président sortant, Abdelaziz Bouteflika qui se présente plutôt comme le candidat des Algériens que du FLN. L’ancien chef du gouvernement Ali Benflis et l’ex-ministre du Budget Ali Benouari.  Enfin  Sadek Temache et Abdelhakim Hamadi, rapporte l’APS. Ces deux derniers candidats inconnus au bataille ont pu déposer leurs candidatures à temps.

Quelques ratés, et désistements

Jusqu’à la dernière heure certains candidats ont tenté de déposer leur dossier. A l’instar du franco-algérien Rachid Nekkaz,qui au moment de déposer sa candidature hier soir au Conseil Constitutionnel a annoncé avoir perdu le camion transportant ses signatures.

D’autres ont préféré se désister quelques jours avant la date limite de dépôt de candidature comme Ahmed Benbitour, ex-chef du gouvernement, qui était le premier à se déclarer candidat. Sans oublier les défections en série qui ont été annoncées à la suite de la déclaration de candidature d’Abdelaziz Bouteflika comme celles de Sofiane Djilali ou Kamel Benkoussa.

Le prochain rendez-vous pour nos candidats – s’ils sont validés par le Conseil Constitutionnel – sera le 23 mars prochain, date du lancement de la campagne électorale.

Notez cet article