« Parmi tous les Chefs d’Etat arabes,  Bouteflika est le dirigeant le plus intelligent, le plus cultivé et le plus raffiné ». Ces propos n’émanent pas d’Abdelmalek Sellal, ex-Premier ministre et actuel directeur de campagne du Président Algérien, d’Ahmed Ouyahia ou Abdelaziz Belkhadem. Non, ces propos n’émanent même pas d‘une personnalité politique algérienne favorable au 4e mandat. 

Ce sont les propos de Christian Malard, le célèbre journaliste français et l’actuel responsable du service étranger de France 3, une chaîne de télévision du groupe public français France Télévision. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce journaliste français qui a interviewé et connu de nombreux Chefs d’Etat à travers le monde, n’a pas cessé d’encenser le Président Bouteflika. Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision privée Algérienne Numidia News, Christian Malard a même défendu le 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

« Notre intérêt est d’avoir Bouteflika comme Président en Algérie. Le maintien du Bouteflikisme et la poursuite de Bouteflika car nous avons besoin d’Algérie forte. C’est plus que nécessaire », explique clairement Christian Malard.  « L’Algérie est la grande puissance de l’Afrique du Nord et du Sahel. C’est un peu l’Arabie Saoudite de cette région. On a besoin de cette Algérie à tous les niveau. Bouteflika choisira son successeur et cela se passera en bonne entente avec l’armée », a argué ce journaliste française qui a révélé aussi de nombreuses anecdotes concernant ses multiples entrevues avec Abdelaziz Bouteflika. Celui-ci lui aurait confié un jour qu’il veut réellement partager les résultats de la rente pétrolière et les richesses nationales avec les jeunes Algériens.