Meziane Abane, journaliste à El Watan Week-end, blogueur et membre actif du Mouvement contestataire « Barakat! » a été arrêté dans la nuit du lundi à mardi par les services de sécurité à Batna, située à plus de 500 Km à l’est d’Alger, où s’il s »‘était rendu pour réaliser un reportage sur les événements qui secouent cette région à la suite des déclarations insultantes d’Abdelmalek Sellal contre les chaouis.

Selon le porte-parole du Mouvement « Barakat! », Mustapha Benfodil, Meziane Abane a été arrêté alors qu’il se trouvait dans sa chambre d’hôtel. Il était hébergé à l’hôtel Hayat au coeur de la ville de Batna, a-t-on encore appris, lorsque des policiers l’ont interpellé. Des mains des policiers, il s’est retrouvé ensuite entre les mains des gendarmes, nous indique également Idir Tazerout, membre du mouvement « Barakat! ». « Il a été transféré  vers une brigade de la gendarmerie où il a été interrogé à propos de son service national. On lui reproche de ne l’avoir accompli alors qu’il a été acquitté de cette obligation après avoir déposé un dossier de soutien de famille », explique Mustapha Benfodil selon lequel Meziane Abane leur a communiqué ces informations au téléphone à 2 H du matin. Et depuis, plus aucun contact n’a été établi avec ce journaliste et militant qui demeure jusqu’à cette heure-ci injoignable.

Idir Tazerout certifie que Meziane lui a révélé lors de ce dernier appel téléphonique qu’il a été obligé par les gendarmes de passer la nuit au niveau de la brigade de Bouzourane pour être déféré ce mardi matin « devant le procureur de la République ». Pour Mustapha Benfodil, cette arrestation arbitraire n’a aucun motif légal car « Meziane a régularisé sa situation vis-à-vis du service national », a-t-il expliqué. Notre interlocuteur accuse les services de sécurité d’avoir agi pour des considérations politiques. « Pourquoi l’avoir arrêté maintenant alors qu’il est un reporter qui se déplace régulièrement à travers le pays. En tant que membre de « Barakat! », il a été embarqué par la Police à Alger sans que personne ne lui parle de la carte militaire. Cette arrestation intervient dans des circonstances douteuses », a-t-il confié à Algérie-Focus.com.

Signalons enfin que Mustapha Benfodil et un autre membre du Mouvement « Barakat! » ont quitté dés les premières heures de la matinée Alger pour rallier Batna afin de venir au secours de leur camarade Meziane Abane. « Nous n’allons pas quitter Batna sans notre ami Meziane. Nous sommes prêts à rester sur place le temps qu’il faudra. Mais nous ne reviendrons pas sans lui », a assuré en dernier lieu Mustapha Benfodil.