Les excuses d’Abdelmalek Sellal n’ont pas convaincu les Chaouis d’Algérie. Dans plusieurs villes des Aurès, notamment Batna, des membres de la communauté chaouie ont manifesté pour condamner les propos de l’ex-Premier Ministre. 

Abdelmalek Sellal aura beau tenté de se justifier, sa phrase « Chaoui hacha rezk » ne passe toujours pas chez les Chaouis qui se sentent insultés. Une phrase qui a suscité l’indignation et désormais des rassemblements ont été organisés pour signifier à l’ex-Premier Ministre qu’il est allé trop loin. Les étudiants de l’Université de Batna se sont réunis ce dimanche matin pour dire à Abdelmalek Sellal :  » Ben Boulaid veille sur nous, Fakakir a tiré sur nous ! » ou encore « Ulac Smeh ulac » « pas de pardon » pour cette plaisanterie.

Abdelmalek Sellal lors d’une intervention sur la chaîne Ennahar avait indiqué que ce sont les réseaux sociaux qui ont fait grossir cette affaire et qu’il ne faisait que plaisanter. La preuve il a « plusieurs amis chaouis » qu’il respecte avait-il indiqué.

En vain la sortie d’Abdelmalek Sellal a suscité une forte colère. Les étudiants de Batna ne sont pas les seuls à avoir exprimer leur déception. Ali Benflis, orginaire de Batna, a également condamné les propos du directeur de campagne de son adversaire à la présidentielle. Dans un communiqué rendu public par son équipe de campagne le candidat estime qu’il s’agit « d’un acte aussi irresponsable qu’indélicat ». Evoquant une campagne électorale « dominée par le mépris et le manque de considération du peuple et de ses valeurs », ou encore « de régionalisme et clientélisme ».

Le chanteur engagé Lotfi Double Kanon qui a déjà critiqué Abdelmalek Sellal, a adressé une nouvelle vidéo au directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika, dans laquelle il lui signifie « que les chaouis sont de biens meilleurs hommes que toi ».