La question du logement en Algérie, sujet épineux, maintes fois utilisé à des fins populistes, revient sur le devant de la scène. En effet, le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a annoncé la construction de 1,6 million de logements pour le quinquennat 2015-2019, à une semaine de la fin de la campagne électorale.

1,6 million de logements seront construits durant le prochain quinquennat alors que 650.000 autres sont en cours de réalisation en 2014, a indiqué ce dimanche le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Parmi ces 1,6 million de nouveaux logements, on compte notamment 817 logements publics locatifs (LPL), 724.000 logements ruraux, 255.000 logements promotionnels aidés (LPA), 86.000 logements de type location-vente (AADL) et 15.000 logements promotionnels publics (LPP), selon les données rapportées par l’APS.

Les travaux pour le programme de logement des cinq prochaines années débutera avant la fin de l’année 2014. Le chantier de quelques 320.000 logements devrait être lancé, précise encore le ministère en charge du dossier.

Seulement la moitié du programme logement 2010-2014 réalisée

Rappelons que 1,2 million de logements avaient été promis pour le quinquennat 2010-2014. D’après les informations du ministère rapportées par l’APS, « 693.000 unités ont été réceptionnées dans le cadre des programmes du plan quinquennal 2010-2014 ». Soit juste un peu plus de la moitié du nombre de logements prévus pour le plan quinquennal 2010-2014.

Cet engagement pour le prochain quinquennat à la veille des élections présidentielles peut tout de même interpeller. Une telle promesse alors que le quinquennat est sur le point de s’achever et qu’on ignore encore qui reprendra le flambeau paraît tenir davantage d’un discours populiste, voire électoraliste. Toutefois, la politique du logement est une politique de long terme, dont les chantiers dépassent l’échelle des mandats, et dépassent donc, parfois, les délais fixés…

Notez cet article