Abdelmalek Sellal : « Bouteflika a fait du tamazight une langue nationale, il est temps de passer à une autre étape »

0
245

Abdelmalek Sellal a pu aller jusqu’au bout de son meeting à Tizi-Ouzou. Il a salué les Kabyles et s’est dit être heureux d’être dans la région, mais n’a pas du tout mentionné les incidents de la veille qui sont survenus à Béjaia. Il s’est contenté de faire le bilan du Président sortant, et de promettre de nouvelles choses pour le statut du tamazight.

Le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika était justement très attendu lors de ce meeting sur la question du statut de la langue amazighe. Il a consacré une partie de son discours à ce thème estimant que « Abdelaziz Bouteflika  a fait du tamazigt une langue nationale et il est temps de passer à une étape suivante ». Toutefois l’ex-Premier Ministre n’a pas indiqué de quelle « étape supérieure », il parlait, laissant planer le suspens sur une éventuelle officialisation de la langue kabyle.

Abdelmalek Sellal a salué les habitants de « Tizi Ouzou la belle et rebelle » et s’est dit très heureux de pouvoir venir à la rencontre des kabyles. Il a également eu un mot pour les bougiotes. « Je salue les habitants de Béjaia. Ce sont de vrais nationalistes algériens » a-t-il indiqué. Toutefois point de mot sur les émeutes de la veille qui ont fait 15 blessés. Le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika s’est contenté de rappeler la nécessité de « préserver la stabilité, si nous perdons la stabilité, nous perdons la souveraineté de l’Algérie », a-t-il lancé.

Le meeting malgré un  rassemblement organisé par des étudiants et habitants contre le 4eme mandat, et une dizaine d’interpellations devant la salle s’est déroulé normalement. Toutefois au moment où nous publions des manifestants continuent de protester non loin de la maison de la culture de Tizi-Ouzou.