Débauche, crimes et manipulations : pourquoi attaquent-ils le général Toufik à une semaine de l’élection présidentielle ?

0
440

Le général Toufik, encore et toujours. Après une accalmie qui a duré quelques semaines, le patron des services secrets algériens (DRS) est attaqué à nouveau et cette fois-ci de graves accusations sont portées à son encontre à moins d’une semaine de l’élection présidentielle. 

Ce n’est peut-être pas un média sérieux et crédible qui relaie ces accusations, mais Allain Jules est un blogueur très suivi sur le web algérien notamment depuis qu’il s’est trompé, en annonçant la mort d’Abdelaziz Bouteflika en septembre 2012. Un blogueur dont les informations sur l’Algérie suscitent à chaque fois le buzz sur les réseaux sociaux. Or, cette fois, à quelques jours du scrutin présidentiel, Allain Jules publie un billet très détaillé sur la soi-disant vie du patron du DRS. Un billet émaillé de plusieurs informations compromettantes et personnelles.

Le général Toufik est accusé ainsi de tous les torts. Le blogueur français qui se présente comme un journaliste d’investigation, qui sort des sentiers battus, traite le haut gradé algérien de tous les maux : débauche, crimes, manipulation et même ingérence dans cette élection présidentielle. A en croire les informations, distillées par ce blog, le général Toufik favorise Ali Benflis et tente de mobiliser autour de sa candidature les leaders du parti dissous FIS. Le patron du DRS qui flirte avec le Qatar et le FIS, Allain Jules ne se contente pas de lancer uniquement ces graves accusations, il est allé jusqu’à fouiner dans la vie privée du puissant général algérien en le qualifiant volontiers de “débauché” qui ne cesse de fréquenter les maisons closes ainsi que les prostituées. Des détails scabreux sur sa relation avec de probables “maîtresses” sont aussi racontées.

Toutes ces informations sont divulguées sans citer la moindre source. Ce billet, qui a été largement et massivement partagé sur les réseaux sociaux en Algérie, est-il l’oeuvre d’un clan précis du pouvoir algérien ? Oui, répond sans hésitation le média électronique Algérie Patriotique, un site d’information appartenant au fils du général Khaled Nezzar et qui fait ouvertement campagne contre le 4è mandat de Bouteflika. “L’auteur anonyme de cette tribune pleine de mensonges, et portant atteinte à l’honneur du général Toufik et à sa famille, s’en prend de façon abjecte au premier responsable des services secrets algériens et, à travers lui, à toute l’institution qu’il dirige”, estime ce média.

“Et le choix de cette période pour tirer une nouvelle flèche contre le premier responsable du renseignement est loin d’être fortuit. Il est intimement lié à l’élection présidentielle. Qui en est l’auteur ? Qui en sont les commanditaires ? Certaines sources n’excluent pas que des acteurs politiques algériens malintentionnés qui craignent que le DRS les gêne dans leur dernière «bataille» pour garder le palais d’El-Mouradia dans leur giron soient derrière cette nouvelle faribole”, accuse de son côté le même site d’information proche des cercles militaires. Cette source n’hésite pas à s’en prendre directement au clan présidentiel et aux proches de Bouteflika. Sommes-nous à la veille d’une énième guerre de clans qui va sceller définitivement le sort de cette élection présidentielle ? C’est fort probable. Le dernier virage de ce scrutin présidentiel sera donc très dangereux à prendre.