La commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) a publié ce mardi 1er Avril 2014 un rapport évoquant « un climat préoccupant ». La CNCDH a en effet observé une recrudescence de la parole raciste en France par rapport à l’année dernière.

La rapport publié par la CNCDH émet une conclusion inquiétante : la parole raciste serait en passe de se banaliser en France. Principales cibles de ce racisme : les Roms et les Musulmans. En effet, selon un sondage (institut BVA) 9% des français se disent « plutôt racistes » et 26% « un peu racistes », ce qui est davantage que en 2012. Les français sont de moins en moins tolérants.

Une nouvelle forme de racisme

Cependant, il faut nuancer ce renouveau de racisme en France. Le racisme en France apparaît, en effet, sous une nouvelle forme, « plus sournoise » et non « plus réservé aux franges extrêmes » mais « pénétrant toutes les couches de la société » d’après la présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme. Car, en effet, « sur le long terme, le racisme diminue en France ».

Un problème structurel

 Le racisme en France est enraciné dans des problèmes structurels sociétaux. Le système d’intégration en France montre de nombreuses défaillances. En effet, d’après le rapport de la CNCDH, 63% des français considèrent que « l’intégration des immigrés fonctionne mal ». Pour contrer cette fâcheuse tendance structurelle, la CNCDH conseille de miser sur des solutions de long terme : l’éducation et la formation en particulier. En effet, « les sondages montrent que plus le niveau culturel est élevé, moins on est raciste » rapporte la directrice de la CNCDH.