En 2013, et en un laps de temps relativement court, des Algériens ont acheté plus d’un millier d’appartements dans la ville côtière de Valence, en Espagne.

En 2008, le nombre d’appartements achetés par des Algériens dans la même localité était de 61. Plusieurs centaines d’appartements ont, de ce fait, été achetés par des Algériens entre 2008 et 2013 dans cette localité très prisée d’Espagne. Une moyenne donc d’environ un appartement par jour.

Le nombre a été multiplié par 16 en cinq ans du fait de la chute des prix des biens immobiliers en Espagne due à la crise financière survenue dans ce pays et qui a chamboulé le marché de l’immobilier.

L’agence de presse espagnole Europa Press a rapporté hier que les Algériens sont les troisièmes acquéreurs étrangers de biens immobiliers dans la ville côtière de Valence, après les Russes et les Britanniques. Cette agence de presse précise que sur 33% des transactions immobilières réalisées sur le territoire espagnol, Valence, située sur le littoral méditerranéen, est la première ville espagnole en matière de transactions immobilières.

Elle est, selon Europa Press, suivie de l’Andalousie avec 19,9%, de la Catalogne (15,5%), des Iles Canaries (11.3%), puis des Baléares (6.5%).

Jusqu’en en 2009, le tourisme résidentiel qui caractérise les villes côtières espagnoles a toujours été dominé par les clients traditionnels : britanniques, allemands, français et néerlandais, rappelle l’agence. Depuis quatre ans, les Russes, les Britanniques et les Algériens investissent de plus en plus dans le marché immobilier espagnol.

Les Algériens n’achètent pas uniquement en Espagne puisqu’ils investissent également dans le marché de l’immobilier d’autres pays.

Lire la suite sur Le Temps d’Algérie

Notez cet article