Quand les polygames algériens cherchent leur second époux et mari dans les petites annonces

0
612

Les jeunes filles et les jeunes garçons ne sont plus les seuls à publier des annonces dans un journal pour trouver l’amour. Les hommes mariés, qui cherchent une 2è épouse, et les femmes, qui consentent à épouser un homme polygame profitent également de cette opportunité.

Il y a plusieurs années, quand les annonces matrimoniales sont apparues dans certains médias algériens, la grande majorité des Algériens trouvaient cette approche inappropriée. Mais, quelques temps plus tard, publier une annonce dans un journal est pratiquement « ancré dans les mœurs » et les Algériens ont fini par adopter ce moyen de communication.

En 2014, la démarche s’est tellement banalisée et généralisée dans le pays que de nouveaux clients ont investi les colonnes dédiées aux petites annonces. Si par le passé, seuls les jeunes filles et garçons, qui cherchaient l’âme sœur, prenaient la plume, aujourd’hui les polygames algériens, qu’il s’agisse d’hommes mariés à la recherche d’une seconde épouse ou d’une femme qui se dit prête à épouser un homme déjà marié, ont également recours à cette méthode.

« Femmes convaincues par la polygamie cherchent époux »

Ainsi, le quotidien arabophone «Ennahar» propose, dans sa page quotidienne consacrée aux annonces matrimoniales, une rubrique dédiée aux hommes déjà mariés, qui souhaitent épouser une deuxième femme. Les lecteurs de ce journal peuvent ainsi trouver des annonces d’hommes de différents ages, qui veulent une femme. En épluchant ces annonces matrimoniales pour polygames, on découvre des détails croustillants sur ce que propose l’homme à la recherche d’une seconde épouse. Ainsi, sur les six annonces proposées dans l’édition d’Ennahar parue samedi, seul un homme a affirmé que sa seconde épouse bénéficiera d’un logement à elle seule.

Un autre espace est dédié aux femmes, qui acceptent des hommes déjà mariés. Appelé « Femmes convaincues par la polygamie cherchent époux », cette rubrique est surtout prisée par les femmes divorcées ou celles d’un âge mur, qui n’ont jamais été mariée. Ainsi sur les quatre annonces parues samedi, les concernées sont des femmes divorcées, qui veulent refaire leur vie et qui acceptent d’épouser un hommes déjà uni à une femme. Il faut dire que la polygamie est légale en Algérie à partir du moment où la première épouse accepte les deuxièmes noces de son mari.

Elyas Nour