Lu sur Maghreb Emergent

Le dispositif sécuritaire mis en place par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour le suivi du scrutin du 17 avril à Alger et dans les wilayas avoisinantes, sera renforcé par une couverture aérienne, a annoncé mercredi à Alger, Aissa Naili, Directeur de la Sécurité publique à la DGSN.

« Le dispositif de sécurité mis en place à Alger et dans les wilayas avoisinantes sera renforcé par une couverture aérienne en vue d’assurer une sécurisation globale du déroulement du scrutin », a affirmé M. Naili lors d’une conférence de presse à l’Ecole supérieure de police de Château-neuf (Alger) pour présenter le plan de sécurisation de l’élection présidentielle élaboré par la DGSN.

M. Naïli a évoqué les mesures prises à cet effet sur instruction du Directeur général de la sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, depuis le début de la campagne électorale et qui resteront en vigueur jusqu’à l’annonce des résultats.
Après avoir qualifié la couverture sécuritaire de la campagne électorale et des déplacements des candidats à travers le territoire de « très positive », M. Naili s’est félicité de la mobilisation et de la bonne organisation dans toutes les unités pour garantir le bon déroulement du scrutin à travers l’ensemble le pays.
Il a indiqué qu’un total de 186.000 hommes étaient mobilisés au niveau de 4.600 centres de vote qui regroupent 27.582 bureaux de vote outre la couverture sécuritaire liée aux différents aspects du scrutin et des missions ordinaires de la Police.

Les services de police demeurent « disposés » à accomplir leur mission dans un esprit professionnel et « déterminés à faire respecter la loi » dans le cadre des prérogatives qui leur sont conférées, a poursuivi M. Naili, invitant l’ensemble des citoyens à observer les règles de « bonne conduite » en toutes circonstances.