Lu sur Le Figaro

Le groupe de luxe LVMH a signé un protocole d’accord avec l’Algérie pour lutter contre la contrefaçon et la vente illicite de ses produits dans ce pays où de deux à trois millions d’articles contrefaits sont saisis chaque année, a rapporté aujourd’hui la presse d’Alger.

L’accord signé avec les douanes algériennes prévoit un échange d’informations entre les deux parties sur les cargaisons suspectes et la formation par LVMH de douaniers aux techniques de détection de produits contrefaits, a expliqué une responsable des douanes algériennes, Fadéla Ghodbane.

Le Directeur général des Douanes Abdou Bouderbala a précisé que 60% des produits importés en Algérie et destinés à la revente en l’état sont contrefaits. Les douanes algériennes ont d’ores et déjà signé une dizaine d’accords avec des groupes internationaux qui « ont permis d’asseoir une coopération opérationnelle avec les propriétaires de marques », a précisé le directeur du renseignement douanier, Boualem Medjebar.

Notez cet article