Peu après l’annonce mercredi de la formation d’un gouvernement d’union entre le Hamas et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), l’aviation israélienne a effectué une frappe sur le nord de Gaza.

En conflit depuis 2007, le Hamas et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) sont parvenus à un accord sur la formation d’un gouvernement d’union. La nouvelle équipe sera « composée de personnalités indépendantes » et dirigée « par le président Mahmoud Abbas d’ici cinq semaines », a indiqué mercredi 23 avril un communiqué lu par l’actuel chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, en présence d’une délégation de l’OLP.

Advertisement

Aux termes de cet accord de réconciliation, le nouveau gouvernement devra prêter serment devant Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, et obtenir la confiance du Conseil législatif palestinien (CLP), le Parlement palestinien constitué de députés de Cisjordanie et de la bande de Gaza. Il aura pour mission de « préparer des élections législatives et présidentielle ».

Le dirigeant de l’Autorité palestinienne, qui siège à Ramallah (Cisjordanie), « va également émettre un décret présidentiel convoquant des élections législatives et présidentielle qui auront lieu six mois après que le Parlement aura voté la confiance au gouvernement », précise le communiqué.

Lire la suite sur Jeune Afrique