Lu sur Figaro

Plus de huit tonnes de cannabis destinées à être vendues en Europe et au Moyen-Orient ont été récemment saisies à Oran, dans l’ouest de l’Algérie, a annoncé aujourd’hui la police algérienne.

Six trafiquants de nationalité algérienne, âgés de 30 à 45 ans, dont l’un est considéré comme un « baron » ont été arrêtés, a précisé le commissaire Salah Nouasri en indiquant que la quantité saisie représentait un « record » effectué dans la grande métropole.

Le réseau « aux ramifications internationales », selon lui, « a été neutralisé après deux mois d’investigations ». Salah Nouasri a ajouté que le drogue venait de la frontière ouest, avec le Maroc.

« Ces trafiquants s’approvisionnaient à partir des frontières ouest du pays avant d’acheminer la marchandise prohibée en direction de la région sud puis vers la Libye, le Moyen-Orient et le continent européen », a expliqué le commissaire.

Outre la drogue, sept véhicules et quinze téléphones portables ont été saisis dans un hangar à Sidi Benyebka, à une trentaine de km à l’est d’Oran.