Lu sur El Watan

Les préparatifs pour la tenue de la Conférence de dialogue national se « poursuivent ».

Les leaders des partis ayant appelé au boycott de la présidentielle du 17 avril dernier se sont réunis, hier samedi à Alger, pour discuter de la situation politique du pays.

Abderazzak Makri (MSP), Mohcine Belabbas (RCD), Mohamed Douibi (Ennahda), Soufiane Djilali ( Jil Djadid), Lakhder Benkhelaf ( Adala) et Ahmed Benbitour, ont estimé que « le taux de boycott » du scrutin présidentielle a atteint les 80 %. Dans un communiqué rendu public ce dimanche, les boycotteurs ont  indiqué que le taux de participation avancé par le pouvoir en place (51% ndlr) « ne pourra pas tromper le peuple » parce que « l’image  du jour de l’élection a montré que les électeurs ont boudé les bureaux de vote ».

 Les boycotteurs ont dénoncé la politique du pouvoir qui utilise ses relais médiatiques pour «  semer la peur » au sein de la population et à « accuser les boycotteurs de trahison ». Les préparatifs pour la tenue de la Conférence de dialogue national se « poursuivent », a-t-on souligné dans le communiqué. Le front du boycott a indiqué que les consultations politiques seront « élargies » pour associer tous les partis et les personnalités politiques de l’opposition.

Revue de presse. Présidentielle : Le taux d’abstention a atteint 80 %, selon les boycotteurs
Notez cet article