Au lendemain du scrutin présidentiel, soit vendredi, le Conseil constitutionnel a commencé à examiner les procès-verbaux élaborés par les commissions électorales de wilaya et des résidents à l’étranger.

Il a aussi procédé à l’examen des recours, au nombre de 94, déférés à son niveau. «A L’issue de la clôture officielle des opérations de vote pour l’élection présidentielle, le Conseil constitutionnel, rendu destinataire de l’ensemble des procès-verbaux élaborés par les commissions électorales de wilaya et celle des résidents à l’étranger, a procédé dès vendredi à l’examen du contenu des procès-verbaux, des résultats qui y sont consignés et des recours déférés, au nombre de 94», a indiqué le Conseil constitutionnel dans un communiqué.

«Les recours doivent être transmis au Conseil constitutionnel au plus tard vendredi 18 avril 2014 à 12h00 (midi)», avait annoncé le Conseil dans un communiqué précédent. Cette institution présidée par l’ex-ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, devra ensuite rendre publics les résultats officiels de l’élection présidentielle qui confirmeront l’élection de Abdelaziz Bouteflika. Conformément à l’article 145 de la loi organique relative au régime électoral, le Conseil constitutionnel proclame les résultats définitifs de l’élection présidentielle au plus tard dans les dix (10) jours qui suivent la date de réception des procès-verbaux, rappelle-t-on.

Les résultats officiels ne comporteront pas de grands changements. Il s’agira de petits «liftings» dans les chiffres annoncés vendredi passé par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz. Ces «petits changements» n’influeront pas sur le résultat final.

Lire la suite sur Le Temps d’Algérie

Notez cet article