Vidéo. Des militants agressés dans un meeting pro Bouteflika à Paris

0
182

Un meeting pro-Bouteflika organisé le dimanche 6 avril 2014 a mal tourné à Paris. Alors que Amara Benyounes et Amar Ghoul animaient un meeting de soutien au président Abdelaziz Bouteflika, un groupe de jeunes qui exprimaient leur désaccord au milieu du meeting on été brutalement évacués de la salle. La police a dû intervenir et certains ont été hospitalisé.

Alors que se déroulait un meeting politique à Paris en faveur du président algérien Abdelaziz Bouteflika dans le contexte de la campagne électorale, à l’hôtel méridien de porte Maillot à Paris, des militants du collectif Action Citoyenne pour l’Algérie ont été sortis brutalement de la salle, au moment où ils se sont mis à crier des slogans contre le 4eme mandat en plein milieu du meeting.

Dans un communiqué et à travers une vidéo, le groupe Action Citoyenne pour l’Algérie (ACA) dénonce les « graves violences portées à l’encontre de leur intégrité physique » alors que les victimes de ces violences, dont la plupart sont membres de Action Citoyenne pour l’Algérie, ne faisaient que s’exprimer de « manière pacifique et non-violente ». Pour le mouvement ACA, cette censure brutale illustre « la logique totalitaire et despotique du pouvoir algérien ». Le mouvement regrette l’impossibilité d’établir un dialogue et dénonce le caractère liberticide du système algérien.

« Action Citoyenne pour l’Algérie » est un mouvement pro-démocratie créé en opposition au quatrième mandat du président Bouteflika, à la « parodie électorale », « au système en place à travers toutes ses ramifications », et à « l’absence de démocratie, de liberté et de justice » en Algérie. Ces événements arrivent à une semaine de l’ouverture du vote pour les Algériens résidant à l’étranger.