Abdesslam Bouchouareb : notre « consommation en énergie nous mettra face à de sérieux problèmes »

0
133

Abdesslam Bouchouareb, le ministre de l’Industrie et des Mines s’est dit inquiet de la gestion de l’énergie en Algérie, notamment de la consommation énergétique des Algériens. Le ministre a appelé à penser à une nouvelle logique pour répondre aux besoins de la population

Le nouveau ministre de l’Industrie et des Mines qui vient de prendre ses fonctions, a fait un premier constat sur le secteur de l’énergie. A l’occasion d’une rencontre avec les patrons algériens et de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) il a indiqué que le secteur de l’énergie était préoccupant. Alors que les rapports s’inquiètent de l’appauvrissement des gisements de pétrole et de gaz, Abdesslam Bouchouareb estime que le problème est ailleurs. « Je ne suis pas tant inquiet par la baisse des exportations d’hydrocarbures de l’Algérie que par la progression inquiétante de la consommation interne de l’énergie», a-t-il indiqué. Le ministre de l’Industrie et des Mines a mis l’accent sur la nécessité de gérer la consommation des Algériens et non des ressources énergétiques. « La progression extraordinaire de la consommation interne en énergie nous mettra face à de sérieux problèmes d’ici dix ans, tout au plus », a estimé le ministre de l’Industrie et des Mines.

Abdesslam Bouchouareb a appelé à mettre en place des «mesures d’urgence» pour répondre à la demande croissante des consommateurs algériens. Le ministre a rassuré en évoquant d’autres solutions énergétiques comme le gaz de schiste et la recherche de nouveaux gisements. En effet l’urgence est réelle car la population ne cesse de croître en Algérie. «Les défis énergétiques qui s’imposent aujourd’hui à notre pays implique des actions rapides et efficaces », a insisté le ministre de l’Industrie et des Mines.