La compagnie aérienne nationale, Air Algérie, va suspendre ses vols vers la Libye après le rapatriement de tous les ressortissants algériens.

C’est se qu’a déclaré un responsable d’Air Algérie, sous couvert d’anonymat, à l’agence AFP. Les motifs invoqués sont liés à la situation sécuritaire qui prévaut dans ce pays. « Les vols sur la Libye seront maintenus jusqu’à la fin du rapatriement des Algériens qui sont en Libye, mais la décision de suspendre les vols, après, a été prise », a déclaré ce responsable, avant d’ajouter que «les pilotes de la compagnie ont demandé à la direction de suspendre le vol hebdomadaire sur la Libye».

Vendredi, l’Algérie avait commencé par fermé en urgence son ambassade, installée à Tripoli, suite à une «menace réelle et imminente». Certaines informations avaient effectivement évoqué une tentative de kidnapping de l’ambassadeur algérien le même jour, ce le le Ministère des Affaires étrangères n’a pas toutefois pas confirmé. Au même moment, les troupes d’un général à la retraite, le général Khaftar, menaient des raides contre des foyers d’extrémistes à Benghazi, à l’Est de la Libye. Des attaques qui ont fait plus d’une centaine de morts.

Dans la foulée, la compagnie pétrolière Sonatrach, qui dispose d’une entreprise sur place, a pris la décision de rapatrier ses employées. Preuve que la détérioration de la situation sécuritaire en Libye inquiète sérieusement son voisin algérien.

Et pour l’Algérie la crise sécuritaire en Libye est loin d’être réglée. Les autorités nationales ont effectivement demandé à l’ensemble des ressortissants algériens de quitter la Libye.

Elyas Nour