Le quotidien arabophone Echourouk se maintient en tête du classement de l’OJD des journaux algériens les plus vendus en 2013. 

Depuis 2009, l’Office de justification de diffusion (OJD), organisme français de contrôle du tirage et de la diffusion de la presse, certifie la vente au numéro des quotidiens algériens. Et depuis 5 ans, le classement des meilleures ventes de journaux est quasiment resté identique.

Ainsi, en 2013, le quotidien arabophone Echourouk préserve encore sa palme du journal algérien le plus vendu dans le pays, avec un tirage quotidien de plus de 506.000 exemplaires pour plus de 426.000 numéros achetés chaque jour. Les ventes d’Echourouk enregistrent même une progression de 6% par rapport à 2012.

En deuxième position du classement de l’OJD, on retrouve un autre quotidien arabophone. En l’occurrence, El Khabar, qui se maintient à cette place en 2013. Mais ce journal est en recul. Les ventes au numéro ont baissé de 5,66% par rapport à 2012, atteignant en 2013 les quelques 351.000 exemplaires payés.

El Khabar et Ennahar en baisse

Ennahar voit lui aussi rouge. Le quotidien arabophone garde sa troisième place au classement de l’OJD malgré une baisse de 9,5% de ses ventes quotidiennes en 2013 par rapport à 2012. Quelques 286.000 exemplaires d’Ennahar ont été vendus chaque jour, l’an dernier.

Loin derrière ses concurrents arabophones, El Watan, premier journal francophone d’Algérie, maintient le cap. En 2013, il a même bénéficié d’un rebond, enregistrant une hausse de ses ventes au numéro de 4,45%. Ainsi, la diffusion totale d’El Watan s’établit à plus de 114.000 exemplaires par jour, selon l’OJD.

De façon générale, la presse algérienne connaît un léger recul. La diffusion cumulée des quatre principaux quotidiens d’Algérie est en baisse de 1,75% par rapport à 2012. En 2013, elle s’établissait à 1,2 millions d’exemplaires par jour.