La nouvelle a fait fureur en Algérie depuis les premières heures de la matinée. Sur les réseaux sociaux et dans les cafétérias populaires, de nombreux Algériens ont cru à l’information révélée mardi matin par le quotidien arabophone Echorouk. Celui-ci a effectivement indiqué que les autorités consulaires françaises venaient de décider de réduire les tarifs des visas Schengen au profit des voyageurs algériens.

Une réduction de 20 % qui permettra aux Algériens de ne payer que 6000 Da, au lieu des 9000 Da exigés actuellement, lorsqu’ils déposeront prochainement leurs dossiers de demande visa pour la France, à savoir le visa Schengen. L’information a suscité rapidement le buzz et de nombreux demandeurs de visa ont exprimé leur euphorie. Sauf que cette information est infondée.

En effet, la cellule de presse et de communication de l’ambassade de France à Alger a démenti cette information en nous indiquant dans un courriel que le Consulat général de France, qui gère le dossier des visas d’entrée et de séjour, informe les Algériens qu’il « n’y a aucun changement concernant les tarifs ».

« L’information qui circule dans la presse arabophone est infondée », précise encore ce courriel.  Les Algériens continueront donc à payer les 9000 Da exigés pour obtenir le visa Schengen. Aucune mesure de réduction n’a été décidée. Rappelons enfin que les Algériens figurent parmi les premiers demandeurs de visa Schengen dans le monde. L’Algérie a été classée le 8 ème pays qui a le plus demandé de visas européens en 2012 où pas moins de 387.942 d’Algériens ont déposé une demande de visa Schengen. Un chiffre important puisqu’il place l’Algérie en tête des pays du Maghreb, en ce qui concerne le nombre de demandes de visa européen,