Il a beau nié l’existence de biens immobiliers en France, le secrétaire général du FLN est rattrapé par la réalité. Le site Mondafrique publie, aujourd’hui, de nouvelles révélations qui démontrent que l’homme politique possède non seulement un appartement dans la capitale française, mais il dispose également d’une carte de résidence de 10 ans obtenue en 2012.

Le site d’information, qui dit détenir des documents attestant ses affirmations, précise que « nous avons retrouvé les statuts et la domiciliation de la Société Civile Immobilière (SCI), « l’Olivier », qui possède effectivement l’appartement situé à Neuilly pour le compte d’Amar Saadani, de sa femme Naima et de ses sept enfants. Créée en juillet 2009, cette SCI possède, entre autres, « des biens immobiliers dépendant d’un immeuble situé à Neuilly-sur-Seine situé entre le 9 et le 15 boulevard Victor Hugo… » ».

Pis, le journaliste donne des détails précis sur l’appartement. « L’appartement comprend quatre pièces principales, plus une entrée, une cuisine, un parking et des caves. La gérante de la SCI n’est autre qu’une des six filles d’Amar Saadani, Kenza, domiciliée à Londres dans un quartier résidentiel, où elle poursuit des études », écrit-il. Allant encore dans plus de détails, le journaliste français explique que Amar Saadani dispose d’une carte de séjour sur laquelle est mentionnée l’adresse de l’appartement. « Sur la carte de résident de dix ans qu’Amar Saadani a obtenu en 2012, figure bel et bien l’adresse suivante : « SCI l’Olivier, 13-15 Boulevard Victor Hugo » », précise-t-on encore. Pourtant, Amar Saâdani a nié, lors de plusieurs sorties médiatiques, détenir des biens dans la capitale française. Il a attribué ces révélations à « une cinquième colonne » qui lui ferait du tort parce que « je m’attaque au DRS » !

Essaïd Wakli

Notez cet article