Le site Mondafrique qui a publié l’enquête concernent les deux appartements parisiens et le compte bancaire d’Amar Saâdani a répondu au secrétaire général du FLN ce samedi 1er mai. La rédaction a indiqué suite à la demande de l’avocat qu’elle refusait de retirer l’article basé sur une investigation solide et qu’elle publiera d’autres articles dans les prochains jours

Le bras de fer est engagé entre le site Mondafrique et Amar Saâdani. Le site d’information a publié sa réponse à la lettre de l’avocat d’Amar Saâdani, dans laquelle il indique qu’il ne compte ni présenter ses excuses, ni retirer son enquête basée sur des informations solides.  Mondafrique compte même publier des articles complémentaires. « Mis en cause dans un papier paru le 15 avril sur notre site « Mondafrique », « les appartements parisiens suspects du secrétaire général du FLN », Amar Saadani, a exigé, via son cabinet d’avocats parisien, que nous retirions notre papier et que nous présentions des excuses. Ce que, le lundi 21 avril, nous avons refusé de faire. Dans une série de quatre papiers, nous revenons sur ce dossier » écrit la rédaction de Mondafrique.

Le site Mondafrique avait publié une enquête dans laquelle était révélée qu’Amar Saâdani disposait d’un compte bancaire approvisionné de 300 millions d’euros en France ainsi que de deux appartements dans les quartiers chics de Paris. Le SG du FLN avait démenti ces informations et fait savoir au site français qu’il s’agit  « de graves accusations diffamatoires » qui auraient relayé, sans preuves, « des accusations calomnieuses ».

Or Mondafrique a décidé de maintenir sa position, avançant que le journaliste menant l’investigation dispose de preuves matérielles et de solides témoignages. La rédaction s’interroge même « comment admettre qu’Amar Saadani n’a jamais été suspecté de corruption en Algérie, qu’il ne dispose d’aucun avoir bancaire à Paris et qu’il n’a acquis aucun appartement en France ? ». Ainsi le site annonce qu’il va publier d’autres articles :

« Dans les jours qui viennent, nous allons revenir, grâce aux témoignages et aux documents dont nous disposons, sur les dossiers d’Amar Saadani à travers quatre papiers à paraître à partir de demain vendredi.

1) Les frasques immobilières du patron du FLN

2) L’étrange inscription au fichier des étrangers

3) L’origine trouble de ses avoirs bancaires.

4) Les complicités françaises »

Lire l’intégralité de la réponse ici

Notez cet article