Noria Benghebrit-Remaoun prend ses marques

0
233

A peine installée dans ses nouvelles fonctions, la ministre de l’Education, Noria Benghebrit, entame une série de rencontres avec les syndicats de son secteur pour discuter des problèmes des enseignants.

Selon un communiqué rendu public jeudi, le Syndicat national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique explique que la rencontre qu’il a eu avec Noria Benghebrit, ministre de l’Education, a porté sur les principales revendications de l’organisation. Il s’agit notamment des disparités de salaires entre certaines catégories ainsi que des déséquilibres entre les régions du pays en terme de primes.

Selon l’organisation de Meziane Mériane, Noria Benghebrit-Remaoun a promis de répondre favorablement à ces revendications. Mais la ministre souhaiterait, en contrepartie, que les syndicats lui donnent plus de temps, et surtout du calme pour l’aider à régler certains problèmes litigieux. La ministre souhaite parvenir à une sorte de « paix sociale » avec les représentants des salariés de son secteur.

Après le SNAPEST, Mme Benghebrit s’est réuni avec d’autres syndicats, à l’image du Cnapest et de l’UNPEF.

Lors de sa première rencontre avec les directeurs de l’Education des 48 wilayates du pays, Noria Benghebrit avait demandé aux syndicats du secteur de ne pas « mettre de l’huile sur le feu ». Une déclaration qui a été très mal prise par les syndicats qui y voit une signe d’une volonté d’aller vers un affrontement avec les partenaires sociaux.

Essaïd Wakli