afrique ide

De nombreux Algériens font partie cette année du classement des 50 africains les plus influents dans le monde dressé chaque année par le magazine panafricain Jeune Afrique.

Dans ce classement rendu public mercredi, on retrouve Isaad Rebrab, le célèbre homme d’affaires et patron du groupe Cevital, l’anthropologue Malek Chebel ou encore le diplomate Lakhdar Brahimi, mais pas seulement! Pour Jeune Afrique, ces Algériens, « dans leur domaine, font autorité à l’échelle planétaire ».

Concernant, Lakhdar Brahimi, les auteurs de ce classement considère ainsi qu’il « est l’un des Africains les plus médiatisés et l’un des Arabes les plus écoutés ».

S’agissant d’Issad Rebrab, Jeune Afrique rappelle son parcours atypique et ne manque de préciser qu’il s’apprête à conquérir des marchés en Europe et en Afrique subsaharienne.

Ironie du sort, on retrouve aussi dans ce classement une autre personnalité algérienne, mais très controversée. Il s’agit du chef terroriste Abdelmalek Droukdel, considéré comme influent dû à son emprise sur les cellules terroristes dans la région du Sahel.

Enfin, Malek Chebel est l’autre algérien qui figure dans ce classement. « Son expertise et ses prises de position en faveur d’un islam tolérant lui valent d’être fréquemment invité par de prestigieuses universités en Europe et aux États-Unis (Sorbonne, Berkeley, Stanford…) pour y donner des cours ou des conférences », précise-t-on à son sujet.

Notez cet article