Revue de presse. La France expulse un Algérien accusé de recruter pour le djihad en Syrie

0
132

Un Algérien de 37 ans, soupçonné de recruter des Français pour mener le djihad en Syrie, a été expulsé ce jeudi 1er mai au matin, a annoncé le ministre de l’Intérieur. C’est la première expulsion dans le cadre du récent plan gouvernemental destiné à lutter contre les filières djihadistes.

Ce résident régulier en France a été interpellé en Turquie dans un bus convoyant un groupe vers la Syrie, avant d’être remis aux autorités françaises, qui ont immédiatement procédé à son expulsion. Il est lié à des « membres de la mouvance islamiste radicale qui ont été impliqués dans le recrutement d’individus pour intégrer des filières djihadistes à destination de l’Afghanistan et de la Syrie », a affirmé l’Intérieur dans un communiqué.

Il vivait chez ses parents à Albertville

L’homme connaissait deux hommes, habitant comme lui en Savoie, qui avaient été condamnées en février 2011 à trois ans de prison pour avoir organisé l’envoi de djihadistes en Afghanistan, a détaillé une source proche du dossier. L’homme était arrivé en France à l’âge de deux ans et vivait chez ses parents à Albertville (Savoie), selon cette source.

« Il a été interpellé mi-mars, alors qu’il tentait d’entrer illégalement en Syrie dans un [car] convoyant des djihadistes pour se rendre dans la région d’Alep. Cinq de ses proches, des hommes originaires d’Albertville (Savoie) comme lui, ont été arrêtés et expulsés eux dans la foulée vers la France », a expliqué une source proche de l’enquête. L’Algérien a été renvoyé par les autorités turques mercredi soir à Lyon et expulsé immédiatement jeudi matin vers son pays natal, a ajouté cette source.

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur