Longtemps promis, jamais arrivé, le permis à points sera officiellement entre les mains des conducteurs dès mai  2014. Composé de 24 points, il complétera le permis de conduire dont disposent actuellement les Algériens. En effet, l’opération d’octroi du nouveau permis de conduire, joint d’un permis à points, débutera fin mai, a-t-on appris, hier,  auprès du ministère des transports.
« L’imprimerie officielle effectuera la première livraison du nouveau document vers la fin mai afin de procéder à sa distribution aux différentes daïras du pays », a indiqué à l’APS le sous-directeur de la circulation et de la prévention routière au ministère, Hamani Abdelghani, soulignant que « la distribution se fera progressivement et en petites quantités jusqu’à satisfaction de toute la demande ».
Le nouveau permis aura les mêmes caractéristiques que l’ancien quant à sa dimension et sa couleur. Un permis probatoire de couleur bleue sera remis aux nouveaux conducteurs pour une durée de deux ans, à l’issue desquels un permis de couleur rose le remplacera et sera joint d’un permis de conduire à points d’une couleur verte, selon ce responsable.
La différence entre le nouveau et l’ancien permis consiste essentiellement en la qualité du papier utilisé et les marquages de sécurité sur le nouveau permis dont celui de l’Etat algérien, à travers le marquage de la pâte à papier, rendant ainsi ce document infalsifiable, a affirmé M. Hamani. Deux nouvelles catégories seront incluses dans ce nouveau permis, en raison de la distinction entre les motocycles A1 et A2 et entre les véhicules de transport de marchandises C1 et C2. Le responsable a imputé le retard accusé dans l’édition du nouveau permis, prévue initialement en mars, à des raisons purement techniques relatives à la garantie du dispositif de confection du papier et à l’insertion des marquages de sécurité dans la pâte à papier, ayant nécessité plusieurs mois avant l’importation du papier fini.
Lire la suite sur Le Maghreb dz