Le projet de réalisation de la nouvelle aérogare d’Alger sera lancé au cours de cette année, a annoncé, hier,  le ministre des Transports, Amar Ghoul, au cours d’une visite d’inspection à la plate-forme aéroportuaire de Dar El Beida. 
Les travaux de réalisation de la nouvelle aérogare internationale d’Alger doivent débuter  »cette année et s’achever vers 2018 », a t-il affirmé lors de la présentation de la maquette de ce projet. La réalisation de cette aérogare, qui viendra s’ajouter à celle existante, permettra en 2018, selon M. Ghoul,  »un trafic annuel de 16 millions de voyageurs ». Il n’a pas donné cependant plus de détails sur la date du début des travaux ni celle du lancement de l’appel d’offres pour sa réalisation. A elle seule, la nouvelle aérogare internationale d’Alger traitera quelque 10 millions de voyageurs par an. En 2018, les prévisions du ministère des transports tablent sur un trafic de 16 millions de voyageurs par an. Tahar Allache, P-DG de l’aéroport international d’Alger, avait indiqué à la fin 2013 à la Radio nationale que les études de ce nouveau projet d’aérogare sont achevées. L’ouverture des plis pour le choix de l’entreprise de réalisation devait se faire au mois de mars dernier.
Mise en service en 2006, l’actuelle aérogare de l’aéroport de la capitale ne peut traiter plus de 6 millions de passagers par an. « En raison de l’envergure du projet de la nouvelle aérogare, seules des entreprises étrangères ont été présélectionnées, les entreprises algériennes seront cependant largement associées à la construction de cette importante infrastructure » a encore précisé le P-DG de l’aéroport d’Alger. La conception du nouvel aéroport international d’Alger avait été confiée en novembre 2012 à un groupement de bureaux d’études algéro-anglo-espagnol (Bet Bread, Llewlyne et Pointec) pour un montant de 4 millions d’euros et un délai d’exécution de 11 mois. Le coût estimatif de la nouvelle aérogare d’Alger, qui sera érigée sur une assiette de 65 hectares entre l’actuelle aérogare internationale et le nouveau salon d’honneur de l’aéroport, est de 330 millions d’euros.
Lire la suite sur Le Maghreb