Le siège de l’ambassade de Palestine, à Dely Ibrahim (Alger), a abrité hier la commémoration du 66e  anniversaire de la « Nakba », sous la présidence de l’ambassadeur de l’Etat de Palestine, M. Hussein Abdelkhalek, en présence de plusieurs personnalités invitées et de représentants de la communauté palestinienne établie en Algérie.

A cette occasion, M. Hussein Abdelkhalek, a prononcé une importante allocution dans laquelle il a souligné le contexte difficile dans lequel intervient le 66e anniversaire de la Nakba, marqué notamment par l’échec des pourparlers de paix avec l’Etat hébreux et la recrudescence de la colonisation et des exactions israéliennes dans les territoires occupés. Cet anniversaire est célébré aussi après la conclusion d’un accord de réconciliation inter palestinien entre l’OLP et le Hamas, ouvrant la voie à une large consultation des organisations et acteurs politiques pour la constitution d’un gouvernement de consensus qui sera appelé ensuite à organiser des élections présidentielles et législatives dans les 6 mois qui suivent.

L’ambassadeur a tenu à faire un long rappel de la «Nakba» qui a frappé le peuple palestinien le 15 mai 1948, date de la création d’Israël, et des lourdes conséquences qui en ont résulté, en termes de spoliation des terres, et aussi en termes d’arrestation, de détention et de massacre des populations civiles dans plusieurs villes et villages, entraînant ainsi l’exil forcé de milliers de Palestiniens à l’étranger.

Lire la suite sur El Moudjahid

Notez cet article