Un ancien sénateur, du nom de Rabah Z., a escroqué des dizaines de citoyens et s’est réfugié depuis peu en France. Son complice, qui est son neveu, occupe toujours l’appartement du sénateur, sis au Club des Pins.

Le quotidien arabophone Echourouk a rapporté cette information ce matin, indiquant que ltribunal de Chéraga, à l’Ouest d’Alger, a ouvert une enquête relative à ce personnage qui a fait plusieurs victimes. Il s’agit plus précisément de trois affaires. La première est relative à une promotion immobilière à Bir Khadem (Alger). En 2011, l’ancien sénateur, en compagnie de son neveu, ont proposé à plusieurs personnes des lots de terrain de 220 mètres carrés dans une promotion. Les personnes intéressées ont versé chacun entre 750 millions et 2 milliards de centimes. Ils ont reçu en contrepartie de faux actes de propriété.

La seconde affaire est liée à un marché de fourniture d’eau à Tonic Emballage de Bou Smail. Là aussi, il avait proposé à plusieurs personnes de ramener des sommes d’argent afin de devenir ses associés dans une société de camions-citernes. La société n’a jamais été réellement créée. La dernière affaire concerne la promesse que le concerné aurait fait pour plusieurs agriculteurs pour bénéficier de concessions agricoles à Htatba, dans la wilaya de Tipaza. Ces derniers lui auraient également versé des sommes d’argent. En somme, cet ancien sénateur a pris plusieurs milliards de dinars, les a transférés en France, pour s’acheter des biens immobiliers avant de s’installer dans la capitale française. Même s’il existe des accords entre la France et l’Algérie permettant les demandes d’extraditions, il est peu certain de voir la justice algérienne déposer une telle requête auprès des juridictions françaises.

Elyas Nour