Un forum sur les jeunes et l’engagement citoyen a été empêché par les autorités algériennes à Dellys

0
496

A Dellys, une ville située à 50 Km de Boumerdès, un forum, qui a regroupé pas moins de 160 jeunes originaires de plusieurs régions à travers le pays, a été empêché par les services de sécurité, a-t-on appris de plusieurs sources locales.

Ce forum devait avoir lieu le 7,8 et 9 mai derniers. Plusieurs associations algériennes et étrangères installées en Algérie devaient intervenir pour animer des ateliers à propos de cette thématique : « l’Algérie de demain : Quelle place pour les jeunes ? ». Parmi les associations présentes à ce Forum organisé au Camp de Jeunes de Dellys, on peut citer le comité international du développement des population (CISP), une association italienne établie en Algérie, l’association socioculturelle AFAK, la ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme représentée par Saïd Salhi, le Rassemblement Action Jeunesse (RAJ) et plusieurs autres associations à caractère local et culturel originaires d’Oran, de Constantine ainsi que d’autres villes du pays.

Dans ce forum, les participants avaient pour objectif de plancher sur plusieurs axes, tels que les jeunes et les défis de l’enseignement, les jeunes et l’avenir. Mais tout a basculé lorsqu’aux premières heures de la matinée du 8 mai les services de sécurité ont fait irruption au Camp de jeunes pour interroger les participants et les organisateurs. Les autorités locales prétextent que ce forum n’est pas officiellement autorisé. Mais en réalité, a-t-on appris de source proche de la Daïra de Dellys, c’est la présence du Mouvement « Barakat! » qui a semé la panique à Dellys et les forces de sécurité ont tout tenté pour empêcher les représentants de ce mouvement de participer à cet évènement.

Effectivement, les deux représentants du mouvement « Barakat! », Nassima Guellal et Nalia Hamiche, ont été invités par les organisateurs de ce forum pour parler des origines et perspectives de ce collectif citoyen qui s’est illustré récemment par des manifestations dans les rues contre le 4e mandat brigué par Abdelaziz Bouteflika lors de la dernière élection présidentielle. L’invitation faite au mouvement « Barakat! » n’a pas été, visiblement, du goût des autorités locales qui ont fini, par la suite, par chasser tous les participants du camp de jeunes de Dellys. Le forum a été ensuite tout bonnement empêché et personne n’a pu animer les ateliers prévus initialement dans le programme.