Le Ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a annoncé, ce lundi 6 mai, que le calendrier de vaccination serait « bientôt élargi par l’introduction de quatre autres vaccins », selon des propos rapportés par l’APS.

Ainsi, les algériens devront obligatoirement se faire vacciner contre la rougeole, les oreillons, et la rubéole, combinés (ROR), effectuer le  vaccin polio sous sa forme injectable (VPI), et sous forme orale,  ainsi que du vaccin anti-pneumococcique.

La rougeole est une cause importante de décès des enfants selon l’OMS. Elle se caractérise, entre autres, par une forte fièvre. C’est une maladie extrêmement contagieuse mais dont le vaccin est très efficace. La rubéole est  » une infection virale contagieuse, généralement bénigne, qui touche le plus souvent les enfants et les adultes jeunes ». Cependant, elle est dangereuse chez la femme enceinte. Quant aux oreillons, il s’agit d’une « maladie très contagieuse d’origine virale pouvant entraîner des complications graves ».

Selon la définition donnée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le vaccin est une « préparation administrée pour provoquer l’immunité contre une maladie en simulant la production d’anticorps ».