Nourredine Bahbouh, l’ancien ministre de l’agriculture et de la Pèche, ancien député du RND, s’en est violemment pris à son ancien camarade Ahmed Ouyahia, ancien Premier ministre et l’actuel directeur de cabinet de la Présidence. « C’est un homme sans principes et sans conscience », a-t-il lancé contre celui qui a été chargé par Bouteflika de mener à partir de juin prochain les consultations avec l’ensemble des acteurs politiques algériens au sujet de la fameuse révision de la Constitution.

« En 1996, Ahmed Ouyahia défendait la Constitution et nous la présentait comme étant la meilleure Constitution de toute l’histoire de l’Algérie. Et en 2008, c’est lui qui était derrière l’amendement apporté à la Constitution. Et aujourd’hui, c’est qui vient mener ses nouvelles consultations. Ce sont des contradictions qui prouvent que cet homme est prêt à agir contre ses principes et sa conscience », déplore ainsi en direct lors d’une émission diffusée par la chaîne de télévision privée Echorouk TV Nourredine Bahbouh qui connaît très bien Ahmed Ouyahia puisqu’il l’a côtoyé pendant des années dans le cadre de l’exercice de ses fonctions de ministres ou de députés. « Ce comportement est inacceptable », s’indigne encore cet ancien ministre qui n’accorde plus aucune crédibilité aux actions politiques initiées par Ahmed Ouyahia.

Pour rappel, ce dernier a d’ores et déjà entamé les contacts avec les formations politiques et des personnalités nationales pour conduire ses consultations à propos de la prochaine révision de la constitution. Pour l’heure, plusieurs partis de l‘opposition ont rejeté cette invitation à la négociation.