Le rappeur Algérien Anes Tina a encore frappé. Son nouveau tube diffusé sur YouTube fait rage et suscite le buzz. Des paroles incendiaires et une musique enragée enveloppée dans un profond cri de colère. Un cri qui vise à ébranler l’ensemble des dirigeants algériens accusés par le rappeur de corruption, répression, manipulation et mauvaise gestion. Anes Tina, un jeune rappeur âgé de 26 ans et originaire d’Alger, a donc réalisé un titre incisif qui dénonce la situation que traversent les Algériens.

Le rappeur dans sa chanson « Rahi Likoume » n’hésite pas à revenir sur l’élection présidentielle algérienne pour pointer du doigt ses dérives, mensonges et cas de fraude. « Vous avez rendu le peuple bête en insufflant dans son coeur la terreur et la peur », déplore ainsi Anes Tina qui s’en prend violemment à Ennahar TV considérée à ses yeux comme étant la principale machine de propagande médiatique du régime algérien. « Mabrouk ya Ennahar la palme d’or de la chitta. Où est l’éthique professionnelle et la neutralité du journaliste », égrène le jeune rappeur qui ne ménage pas sa colère contre les décideurs.

https://www.youtube.com/watch?v=BpY7ISuECbU

Plusieurs ministres en prennent, d’ailleurs, pour leur grade dans cette chanson contestataire à l’image d’Amara Benyounès traité par le rappeur « d’ignorant » à cause de ses insultes proférées à l’encontre des Algériens pendant ses meetings électoraux. « Vous n’avez pas tiré la leçon de ce qui s’est passé en Égypte. Vous mettez de la pression jusqu’à ce que la patience s’épuise », avertit encore Anes Tina qui s’indigne face au train de vie luxueux des dirigeants algériens. « Ils passent leur temps dans les cabarets alors que des millions de pauvres vivent dans les taudis des bidonvilles », dénonce-t-il en dernier lieu. Décidément, l’actualité en Algérie ne cesse de faire vibrer la corde sensible des rappeurs algériens engagés.