Algérie : quatre journaux privés interdits d’impression

0
465

Quatre nouveaux journaux sont interdits d’impression à cause de dettes impayées. Il s’agit des deux versions arabophone et francophone de Djazaïr news et les deux versions d’El Ajwaa.

Selon les responsables de la Société de l’Impression d’Alger, SIA, le litige est purement commercial. « Le Directeur de Djazaïr news et Algérie news, dit qu’il n’a pas d’argent. Je suis désolé pour lui, mais moi aussi j’ai des charges à payer. Plus grave encore, j’ai essayé de contacter le Directeur d’El Ajwaa, on me dit qu’il est au Brésil. Ce n’est pas sérieux ! Je n’ai pas d’autres choix que de suspendre la publication de ces journaux », révèle Metchat qui assure que « si les responsables de ces publications veulent venir établir un échéancier, je suis prêt à les aider ». Ce dernier précise que la campagne lancée il y a quelques semaines avec la suspension d’El Fadjr se poursuivra. « Il y a encore 10 à 15 journaux qui ne paient pas leurs frais d’impression. Je leur ai envoyé des mises en demeures. Je serai obligé de passer à l’acte », menace Metchat qui ajoute que «tous les autres journaux qui ont des dettes ont accepté des échéanciers », a-t-il dit. « Je trouve anormal que des journaux trouvent les moyens de financer des télévisions, mais n’arrivent pas à payer l’imprimerie », ajoute encore le responsable.

Le journal Djazaïr news, dans ses deux versions, dénonce « les tentatives de certaines officines visant à ôter le caractère politique de l’affaire, lui attribuant un aspect purement commercial ». Le journal précise qu’un échéancier a été établi, mais faute de publicité, le paiement a été suspendu. A rappeler que la société de publicité ANEP et l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo ont cessé leurs annonces publicitaires dans le journal que dirige H’mida Layachi.

Essaïd Wakli