En avril dernier, Isaad Rebrab, le patron de Cevital, avait racheté Fagorbrandt, une entreprise spécialisée dans l'électroménager, dans une opération de "sauvetage économique". Depuis, Isaad Rebrab continue d'investir à l’étranger, notamment en France. Mais ce riche entrepreneur algérien n’oublie pas son pays. Une nouvelle usine de production Brandt va en effet ouvrir à Sétif.

Un programme d’investissement de 200 millions d'euros

Advertisement

Le grand patron algérien, Isaad Rebrab continue donc d’investir à l’étranger, avec un nouvel investissement de 200 millions d'euros. « L'objectif de Brandt est de retrouver son leadership en France » a affirmé le président du groupe Brandt. Le programme de 200 millions servira ainsi à relancer l’activité... via l'Algérie. «Nous finalisons son intégration en vue de créer un acteur régional majeur en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord», a indiqué de son côté Malik Rebrab, directeur de la branche industrie au sein de Cevital.

Des investissements aux répercussions positives en Algérie

Une partie de la production du site situé en Vendée (France) de Brandt va être transférée vers une nouvelle usine en Algérie, à Sétif. "L'Algérie complétera cette offre avec des produits “mass market” et elle distribuera les produits européens", a précisé Malik Rebrab, rapport le quotidien Le Figaro.  Ainsi, la production des lave-linge et des lave-vaisselle se fera progressivement à Sétif, ce qui aura des retombées positives sur l’emploi et l’économie algérienne. Dans cette nouvelle usine à Sétif, seront fabriqués des produits pour Brandt, Sauter, De Dietrich et Vedette, ainsi que des produits de marques algériennes.