Ce 29 Juin débute le mois sacré du Ramadan pour les musulmans de plusieurs pays. Faisant l’objet d’une forte diaspora à travers le monde, la communauté musulmane s’est vue recevoir les voeux de différents présidents. Contre toute attente, François Hollande, lui, n’a souhaité diffuser aucun message. 

Le premier à inaugurer cette liste de vœux n’est autre que David Cameron. Le premier ministre britannique a en effet tenu à adresser un message d’encouragement aux nombreux musulmans vivant en Grande-Bretagne. Ces derniers ont, selon lui, constitué des acteurs incontournables de la conquête britannique de la liberté il y a un siècle et il ne manque pas de souligner la générosité dont ils font preuve aujourd’hui envers les nécessiteux de leur pays.  Il explique alors que ce mois de jeûne représente un « mois de contemplation, de charité et de solidarité communautaire » et fait donc l’effort de comprendre une pratique qu’il ne partage pourtant pas.

https://www.youtube.com/watch?v=WwiKLxPeti4

Dans un même esprit de remerciements aux musulmans, le président des Etats-Unis Barack Obama s’est exprimé en commençant son discours par une explication sur la symbolique du mois de Ramadan. S’il mentionne ensuite e rôle des musulmans américains et le fait que ces derniers soient entièrement dévoués au processus d’aboutissement à la paix, il n’oublie pas les musulmans du monde entier et rappelle que les USA , eux aussi « agissent en faveur de la liberté de croyance et de culte dans le monde ».

https://www.youtube.com/watch?v=OKmGouWsABY

Ces messages diffusés sur le web n’ont pas laissé les internautes musulmans indifférents. Plusieurs se disent touchés par de telles attentions, malgré tout, une grande partie estime ces messages hypocrites, compte tenu de l’implication des occidentaux dans certains conflits dirigés contre le monde musulman, qui prête parfois à confusion. La vive attention que suscitent ces vœux ne masque toutefois pas l’absence d’intérêt du président Français. François Hollande inquiète par son silence. Abritant près de 7 millions de musulmans, la France constitue l’un des viviers de l’immigration maghrébine. En 2012, à l’occasion de la fin du mois sacré, François Hollande n’avait pas hésité a adresser ses meilleurs vœux aux musulmans de France, précisant le caractère indéfectible de la laïcité « qui assure la liberté de conscience comme elle garantit la liberté religieuse ». Fraichement élu, il avait exprimé son attachement à « l’égalité républicaine qui protège tous les citoyens » et  avait promis une liberté religieuse indestructible pour tous les citoyens de la République. Mais alors pourquoi un tel silence aujourd’hui ? Le candidat PS, qui jouait autrefois la carte du multiculturalisme, prendrait-il aujourd’hui la voie des musulmans pour acquise?