Un vent de polémique souffle dans le monde des médias après la publication d’un sondage par le magazine français Le Point. Afin de réagir aux propos de Marine Le Pen qui demandait la suppression de la double nationalité pour les Algériens nés en France, le média a demandé à ses lecteurs via une enquête si cette mesure devait s’appliquer.

Le sondage ne sera resté en ligne que quelques heures. « Faut-il retirer aux Français d’origine algérienne leur double nationalité? », tel était l’intitulé du questionnaire mis en ligne par Le Point ce dimanche matin, avant d’être retiré dans l’après-midi. Le magazine connu pour sa ligne éditoriale assez provocante a choqué les lecteurs, notamment les Français d’origine algérienne. Le sondage qui a recueilli une forte participation affichait en fin de matinée des résultats peu glorieux : plus de 81% des votants estimaient qu’il était préférable d’ôter la double nationalité aux Algériens de France.

Cette proposition est née d’une intervention dimanche matin de Marine Le Pen sur la radio Europe 1. Suite aux débordements lors de défilés de supporters algériens, la patronne du Front National a déclaré qu’il était temps pour cette communauté de faire son choix : « il faut choisir, on est soit algérien, soit français ». Et d’ajouter “Il faut supprimer l’acquisition de la nationalité automatique au motif qu’on naît sur le territoire français.

Le Point n’a pas laissé longtemps son sondage en ligne, mais n’en a pas expliqué les raisons. Nous avons tenté de les joindre en vain. Le questionnaire qui a recueilli de nombreuses réactions, dont des commentaires parfois algérophobes. Sur les réseaux sociaux les internautes des deux pays ont aussitôt réagi en dénonçant le côté provocateur d’un tel sondage.

 

Pour certains internautes, Le Point a habitué ses lecteurs à ce genre d’articles.

 

Notez cet article