Le Mondial Brésilien démarre sur les chapeaux de roue. Des beaux buts, des gestes techniques de haut niveau, des dribbles décoiffants et des surprises qui déjouent tous les pronostics. Les deux premiers jours de ce mondial brésilien ont été riches en émotions.

1 - Neymar,  le sauveur du Brésil

Advertisement

Pour son premier match, le match d'ouverture de cette Coupe du Monde, le Brésil n'a vraiment pas été impressionnant. En dépit de son histoire légendaire et ses joueurs bourrés de talents, le Brésil a peiné face à une Croatie accrocheuse et coriace. Mais le Brésil possède un atout impressionnant : Neymar ! La pépite brésilienne confirme son statut de futur grand joueur. En égalisant pour sa sélection sur une excellente frappe, Neymar a redonné du tonus à des millions de supporters brésiliens qui avaient commencé à douter des capacités réelles de leur sélection. Avec ses débordements, sa lecture du jeu, sa rapidité et ses excellentes passes, Neymar a permis à son équipe de remporter ce précieux premier match. Le Brésil devra beaucoup sur lui pour les prochains matchs de cette compétition.

2 - L'arbitrage fait peur !

C'est finalement le plus inquiétant durant cette Coupe du Monde. Les arbitres n'ont pas vraiment été à la hauteur. Pis encore, dès les deux premiers jours, des erreurs gravissimes ont été commises influençant ainsi les scores des premiers matchs de ce mondial. Effectivement, le penalty imaginaire accordé au Brésil lors du match d'ouverture a complètement changé le cours de la rencontre. Sans ce penalty, les Brésiliens n'auraient jamais pu creuser l'écart facilement. Une autre bourde aussi a failli faire des dégâts lors de l'incroyable match Espagne-Pays Bas, le penalty accordé aux Espagnols n'était guère justifié. Fort heureusement, il n'a pas scellé le sort du match. Mais la polémique sur la nécessité d'introduire la vidéo pour permettre aux arbitres de trancher dans des situations délicates sera plus que jamais relancée.

3- L'Espagne, c'est fini ?

Les espagnols, les champions du Monde, ont pris une véritable raclée ! Qui l'eût cru ? Perdre sur  un score de 5 buts à 1, c'était le pronostic que personne ne pouvait imaginer même dans les pires des scénarios futuristes. Les Hollandais ont pris leur revanche et la Roja a fait un véritable naufrage. Ce match fera parler de lui pendant des années encore. Les commentateurs et les connaisseurs du football n'y vont de main morte pour décortiquer et analyser ce qui s'est passé vendredi soir à à l'Arena Fonte Nova. L'Espagne est-elle finie ? C'est la question du moment après cette terrible défaite lors de ce premier match pour les espagnols, les premiers favoris pour décrocher le sacre mondial au regard de la grande qualité de leur effectif. Mais sur les réseaux sociaux, tout le monde s'accorde à lancer cet avertissement : "ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué"...

4 - Le but de Van Persie et la percée de Robben

 

Le premier but de Robin van Persie, une superbe tête plongeante lobée, a fait couler beaucoup d'encre et suscite un énorme buzz.  Le superbe deuxième but de Robben a défrayé également la chronique. Après une longue échappée, l'ailier hollandais se joue parfaitement des deux défenseurs axiaux de l'Espagne avant de mettre le ballon au fond des filets de Casillas, le malheureux portier espagnol. Ses deux buts sont incontestablement parmi les temps forts de ce début tonitruant de la Coupe du Monde.