L’incroyable légèreté de Sellal

0
191

Sur un pupitre lors d’une campagne électorale, au perchoir de l’Assemblée populaire nationale (APN) ou tout simplement lors d’une déclaration à la presse, le style du Premier Ministre reste pratiquement le même. Abdelmalek Sellal est léger, même lorsqu’il parle des choses sérieuses.

Alors que les députés, notamment ceux de l’opposition, ont soulevé des questions pour le moins sérieuses, le Premier Ministre semble conserver son insouciance. À ceux qui lui demandent de présenter un bilan du gouvernement, il répond, sur un ton aussi léger qu’irresponsable : « Nous n’avons pas eu le temps ». Pourtant, la pratique fait partie d’une gestion qui, même si elle est loin d’être transparente, peut redonner un peu de crédibilité à un gouvernement demeurant inaudible.

Plus grave que cela, le Premier Ministre se lance dans des pronostics extrêmement risqués. Abdelmalek Sellal a beau promettre que le taux de croissance atteindra 7%, que le chômage sera ramené à un peu plus de 8%, il n’explique pas comment son gouvernement atteindra des objectifs. D’autant que, pour une fois, Sellal reconnaît que, même dans 15 ans, le pays comptera encore et toujours sur la rente. En effet, après le pétrole et le gaz conventionnels, le gouvernement compte se reposer sur l’exploitation du gaz de schiste pour ne pas devoir faire l’effort de produire de nouvelles richesses. Car, en réalité, ce n’est qu’à travers la création de richesses que la croissance pourra venir. Et c’est également cette seule et unique voie qui pourra mener le pays vers la réduction sensible du taux de chômage.

Toujours léger, Sellal pense que la question de Tamazight est « technique » plus que politique. Il parle de cette question comme si ce n’était pas le gouvernement qu’il représente qui doit mettre en œuvre des politiques efficaces pour l’émancipation et le développement de cette langue, devenue « langue nationale » depuis plus de 12 ans.

Mais, dans tous les domaines, et pour ne pas déjuger son chef, le Premier Ministre prend le pari de rester simple et léger. Un pari visiblement réussi.

Essaïd Wakli