Les supporters algériens appréhendent la sélection belge, réputée pour être redoutable et très offensive. Mais, les Diables rouges sont-t-ils si invincibles qu’on le pense ? Avant leur déplacement au Brésil, les Belges ont disputé hier un dernier match amical face à la Tunisie. 

Les Belges ne se sont imposés que difficilement, alors même que l’équipe tunisienne a joué à effectif réduit pendant une demi-heure environ. Eden Hazard et ses coéquipiers ont du attendre les ultimes instants de la partie pour inscrire le seul but du match (88’), signé Mertens.

Certains commentateurs ont évoqué un football «bâclé» et un Hazard «nonchalant» face à une Tunisie diminuée mais avec, à sa tête, Leekens, ancien sélectionneur de la Belgique. C’est surtout le jeu proposé par les Belges qui n’a pas convaincu les uns et les autres. Ceci est d’ailleurs valable pour les précédents matchs amicaux qui se sont pourtant soldés par des victoires. Les Diables rouges s’étaient triomphalement imposés face au Luxembourg sur le score de 5 buts à 1 et par 2 buts à 0 face à la Suède (privée Zlatan Ibrahimovic).

La Belgique sera le premier adversaire des Verts lors du Mondial. Le match est prévu le 17 juin à Belo Horizonte. Il est donc tout à fait normal que les Algériens suivent avec le plus grand intérêt cette sélection européenne, souvent présentée comme un «ogre». Sauf que, à voir les prestations de l’Algérie et de la Belgique en amical, il faut dire que les Verts ne devraient pas «surestimer» leur adversaire qui, à bien des égards, est à leur portée. Bougherra et ses coéquipiers développent un discours optimiste quant à leurs chances d’aller au second tour. A priori, l’objectif est réalisable.

Elyas Nour

Notez cet article