A quelques jours du premier coup de sifflet de la Coupe du Monde 2014, l’heure est venue pour les futurs adversaires de s’évaluer mutuellement. La sélection russe qui évolue dans le même groupe que l’Algérie s’intéresse de plus près aux Fennecs. Voilà donc ce que pensent certains joueurs russes de notre équipe nationale.

Après les déclarations élogieuses envers la sélection algérienne tenues par le sélectionneur de la Russie, l’italien Fabio Capello, c’est au tour des joueurs russes, présents au Brésil, de tenir le même discours concernant les Verts. En somme, les russes s’attendent à un match assez difficile face à l’Algérie.

«L’Algérie est une excellente équipe, composée de bons joueurs. Nous  respectons beaucoup cette équipe. Ce sera vraiment un match difficile pour nous», a déclaré le défenseur Andrey Eshchenko qui défends les couleurs du club russe l’Anji Makhatchkala dans des propos rapportés par l’APS. De son côté, le latéral gauche, Yuri Zhirkov, a estimé : «Le fait que l’Algérie a réussi à se qualifier pour la Coupe du Monde montre clairement qu’elle est une très bonne équipe. Je connais certains de ses joueurs qui évoluent dans de grands clubs en Europe. J’espère qu’on va pouvoir se qualifier avant le dernier match face à l’Algérie».

D’une manière générale, les joueurs russes sont très prudents au sujet de l’équipe algérienne qui, faut-il le souligner, a fait bonne impression lors de ses deux récents matchs amicaux, notamment face à la Roumanie qu’elle a battue sur le score de deux buts à un. Pour rappel, le coach de la Russie, Capello, a signalé, il y a quelques jours, que les Verts seraient un adversaire difficile pour son équipe. «J’ai déjà averti, il ne faut pas regarder le nom de l’équipe. Combien de joueurs de cette équipe jouent en Algérie dans leur championnat national ? Aucun, ils jouent tous en Europe, ils ont peut être plus d’expérience que certains joueurs du championnat russe. Alors oui sur le papier on est favori, mais face à une équipe comme cela, qui jouera à 120 %, nous nous devons d’être au moins à 95%», avait-il déclaré.

Elyas Nour