Lendemain de match difficile chez nos adversaires coréens. La presse nationale déplore ce lundi la « piètre » qualité de jeu de leur sélection et reconnaît la supériorité de l’Algérie.

« La défaite 4 à 2 de la Corée est un navet, une démonstration de 90 minutes de son affreuse défense et de sa ligne offensive léthargique, qui ont rendu le résultat final très généreux pour les Algériens. Avec un pressing haut et implacable, l’Algérie était difficile à manœuvrer mais les hommes de Hong Myun-bo ont donné l’impression que leurs adversaires ressemblaient au FC Barcelone », analyse ce lundi matin Kim Tong-hyung, dans les colonnes du Korea Times, un quotidien coréen d’expression anglaise.

Sévère contre la sélection coréenne, le journaliste estime que les Verts doivent leur éclatante victoire avant tout au médiocre niveau de jeu de la Corée du Sud. Il enfonce ainsi le clou : « La performance de la défense de l’équipe de la Corée du Sud n’était à la hauteur de ce qu’une formation nationale doit montrer en Coupe du Monde ». Menés dès la fin de la première mi-temps 3 à 0, les Coréens ont très rapidement perdu leur illusion. Et donner l’impression que les Verts survolaient le match. « Les choses ont semblé presque trop facile pour les Algériens quand ils sont rentrés au vestiaires à 3 à 0 », estime ce spécialiste coréen du football.

Pour son collègue du Korea Times, Kim Tae-jong, les Guerriers de Taeguk ont très vite rendu les armes, rongés par la pression de l’enjeu. « La pression de l’obligation de gagner a visiblement pris le dessus sur les Coréens.

En Corée du Sud, la fête a très vite tourné court. Plus de 39.000 supporters des Guerriers de Taeguk s’étaient rassemblés sur la place Gwanghwamun dans le centre ville de Séoul et sur le boulevard Yeongdong, une artère principale de la capitale, ils étaient plus de 22.000, indique le Korea Herald, qui cite des sources policières. Mais la soirée a viré au fiasco durant les 45 premières minutes de jeu étant donné l’irrésistible domination de l’Algérie. « L’esprit de fête a laissé place à la déception après que Slimani, Halliche et Djabou ont chacun inscrit un but au cours de la première mi-temps », rapporte ce quotidien coréen d’expression anglaise.

Mais tous les espoirs ne sont pas perdus pour les supporters de la Corée du Sud, qui espèrent un « miracle » face à la Belgique, leur prochain adversaire. Mathématiquement, l’équipe asiatique n’est pas encore éliminée du Mondial 2014, même si l’Algérie a pris dimanche une sérieuse option pour une première qualification en huitièmes de finale de la Coupe du Monde dans son histoire. Les derniers match du groupe H de la phase des poules du Mondial brésilien auront lieu jeudi prochain. « L’équipe de Corée n’est pas encore hors course. Et elle devra jouer sa carte jusqu’au bout […] Le scénario idéal serait que la Corée du Sud batte la Belgique au moins 2 à 0 et la Russie gagne l’Algérie 1 à 0. Mais si l’Algérie et la Russie se neutralisent, la Corée du Sud devra l’emporter avec au moins 3 buts d’avance », souligne le Korea Times, qui veut encore y croire. « Ce que l’on doit retenir dans la seconde mi-temps, ce ne sont pas les deux buts mais le fait que l’équipe ait montré son esprit de combattants », se réjouit le journaliste du Korea Times. Les Coréens n’ont donc pas dit leur dernier mot…