Les joueurs algériens sont de plus en plus décidés à passer au second tour. La motivation est à son summum. Hier, lors d’une conférence de presse animée au camp de base des Verts, à Sorocoba, au Brésil,  les joueurs algériens se sont montrés très optimistes à l’avant veille du début de la compétition internationale.

Le milieu de terrain, Saphir Taïder, évoluant à l’Inter Milan (Serie A italienne), a affirmé que les joueurs «sont conscients de la mission qui les attend sur place». «Nous tâcherons de faire honneur au pays et surtout de se qualifier pour la première fois aux huitièmes de finale», a-t-il ajouté.

Advertisement

Le même avis a été émis par son coéquipier, l’attaquant Nabil Ghilas qui joue au FC Porto (Portugal). «Nous sommes en train de travailler dans les meilleures conditions pour être prêts pour le jour J. Il nous reste encore une semaine avant notre entrée en lice, une période qui sera mise à profit pour apporter les derniers réglages», a-t-il indiqué dans des propos rapportés par l’APS. «Nous sommes ici au Brésil, au mondial, nous aurons rien à perdre mais tout à gagner. Notre objectif est de passer aux huitièmes de finale, après le reste, ça ne sera que du bonus», a-t-il également déclaré avant d’ajouter : «Jouer un mondial au Brésil, pays du football par excellence est déjà hyper motivant pour nous et cela ne fera que nous pousser davantage vers le meilleur». Très optimiste et motivé, celui-ci a indiquer que l’équipe nationale «jouera pour gagner ces trois matchs du premier tour, sans se soucier de la nature de l’adversaire».

En ce qui est des adversaires de l’Algérie (Belgique, Russie et Corée du Sud), Taïder a préconiser de ne pas « juger une équipe uniquement sur un match amical », faisant allusion à la lourde la défaite de la Corée du Sud face au Ghana (4 – 0).

Elyas Nour