Un match historique que les supporters algériens rêvaient de voir. Une victoire qu’on attendait depuis 32 ans, et 4 réalisations qui font de l’Algérie la première nation africaine à marquer autant de buts dans l’histoire de la Coupe du Monde. A Alger, les fans algériens étaient fous de joie. Retour sur une soirée riche en émotions. 

H-2 avant la rencontre décisive des Verts, la foule s’est déjà réunie devant l’écran géant de la Grande Poste à Alger. Les fans de la première heure s’échauffent en regardant le match Belgique – Russie. Le résultat de cette rencontre pourrait impacter sur la place de l’Algérie dans son groupe. Alors pour les plus stressés il faut surveiller les performances des deux équipes adversaires. Pour le score, mais aussi pour voir le jeu de l’équipe russe que l’Algérie affrontera le 26 juin prochain. A la fin du match, salve d’applaudissements, la Belgique première de son groupe remporte à nouveau son match 1 à 0 contre la Russie. « C’est parfait que la Belgique ait gagné, ça laisse des chances à l’Algérie d’obtenir la deuxième place de son groupe ! », s’exclame Hakim qui est là depuis plusieurs heures. « Qui a gagné ? » demande une dame âgée dans la foule. « La Belgique ? C’est bien ça pour nous.  Allez l’Algérie ! On a toutes nos chances alors », commente-t-t-elle.

IMG_3107

Ouf, on pourra regarder le match de l’Algérie en toute sérénité. Les Fennecs s’ils offrent une victoire à l’Algérie pourront alors espèrer une qualification pour le deuxième tour du Mondial. Du moins ils se donneront une chance d’y arriver.

Inch’allah et les Verts

H-1. Les fans commencent à affluer au centre ville. Drapés des couleurs de l’Algérie, vuvuzela à la main, ils commencent à investir l’amphithéâtre devant la Grande Poste pour trouver la meilleure place. Assez large pour danser et faire du bruit et assez dégagée pour suivre le match action par action. Certains vont jusqu’à monter sur les arbres, ou les toits de bâtiments pour voir les exploits des Fennecs.

IMG_3169

Les premières estimations commencent alors à tomber. « Je vois bien un 3-0 pour l’Algérie », confie Malik, d’un sourire peu convaincu. Mais ce qu’il ne sait pas c’est que ce score les Verts l’obtiendront dès la première mi-temps ! « Sincèrement je ne préfère rien dire, je ne suis pas Dieu pour connaître en avance le score », estime Younes, un peu superstitieux qui attend impatiemment le début du match. Puis viennent les conseils : « Inch’allah ils ne vont pas faire comme le match contre la Belgique. Sincèrement ils nous ont fait honte la dernière fois. Normalement une équipe nationale qui a déjà participé à la Coupe du Monde, ne doit pas jouer seulement sur la défense. On doit jouer sur l’attaque, je répète l’attaque ! », préconise Abdelaziz, qui a quitté le travail très tôt pour s’assurer que le coach Halilhodzic a compris qu’un changement de tactique doit être appliqué. Les supporters sont partagés entre le stress et l’espoir de voir leur équipe oser. Alors que certains préfèrent la fête avant le début du match. Pour se porter bonheur, ou au cas où les Fennecs perdent, ils auront au moins fait la fête une fois…

1,2,3 viva l’Algérie plus réel que jamais !

Heure H : C’est l’heure ! Les verts alignés chantent Qassaman, les retardataires courent pour s’installer à la dernière minute devant l’écran géant,  on se tait dans la foule… et ça démarre. « Mais allez-y », « mais où est la faute ? », « mais il a raté le but c’est pas vrai ! ». Les supporters commentent eux-mêmes le match et les premières minutes sont surtout de la frustration pour les fans qui voient les occasion manquées s’enchaînaient. Les supporters huent les Coréens, dès qu’ils ont la balle, et se moquent des fans coréens dans les tribunes pour se défouler, et évacuer le stress. Jusqu’à la 26e minute, enfin premier but atterrit dans les cages du gardien coréen. Slimani est accueilli en héros, les fumigènes s’allument, les supporters se sautent dessus, hommes, femmes, enfants, il n’y a plus de différences, tous communient pour cet instant magique.

Pas de répit pour les supporters, deux minutes après c’est Halliche qui marque et Djabou enchaîne 10 minutes plus tard un but. C’est la fin de la première mi-temps et l’Algérie mène le jeu avec 3 buts à zéro. Le 1,2,3 viva l’Algérie est hurlé, « là c’est vraiment 1,2,3 viva l’Algérie avec ces trois buts ! », s’exclame un jeune algérois dans la foule. « On s’y attendait un peu, car on savait que la Corée du Sud était une équipe accessible à l’Algérie. Je ne pense pas qu’elle sera la première de son groupe, mais elle a de grandes chances d’obtenir la deuxième place », estime Sonia encore sous le choc de ces trois buts. « C’est ça le vrai football algérien, ça faisait longtemps, c’est le vrai visage du football algérien », s’exclame Hamid venu avec toute sa famille assister au match dans la rue.

IMG_3201

Historique !

Une première mi-temps qui soulage les fans des Verts, et qui se voient déjà en huitièmes de finale. Mais rien n’est joué, et la 2e mi-temps stresse un peu les Algériens, surtout lorsque la Corée du Sud parvient enfin à marquer son premier but à la 50e minute. « Il ne faut pas trop se laisser piéger comme la dernière fois et croire que gagner la première mi-temps suffit », prévient un Algérois dans la foule. Mais ce sentiment disparaît dès le 4e but de l’équipe nationale, marqué par Brahimi. Soulagement dans la foule, on ne peut plus perdre. Certains ont même abandonné l’idée de regarder le match et se contentent de jouer de la musique et de danser pour une victoire déjà annoncée.

Les Coréens parviennent tout de même à infliger un deuxième but mais pas de quoi ébranler la foule, qui hue le tir, avant de se remettre à la fête. Les dix dernières minutes de match ne sont plus craintes par les supporters, c’est gagné.

On siffle la fin du match. 4-1 pour l’Algérie, on peut commencer la troisième mi-temps, celle de la fête, là où excellent les Algériens. Les fans quittent la Grande Poste, direction la place Audin, et leurs voitures pour faire le tour de la ville. Les feux d’artifice illuminent le ciel algérois et pour une fois les rues désertes algéroises sont envahies par des familles.

Les chants de supporters ne cessent d’être entonnés par les Algériens, les embrassades se succèdent. Nous n’avons pas encore gagné la Coupe du Monde, mais c’est « historique ! plus de 30 ans qu’on attend ça ! On va peut-être continuer le Mondial, c’est incroyable », crie surexcité un supporter vers la place Audin. La fête continuera jusqu’à 3 heures du matin. Pour la prochaine victoire, l’Algérie promet au moins une semaine de célébration !

Notez cet article