La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a désigné les officiers de police pour coordonner les efforts en matière de sécurité avec la police internationale et la police fédérale brésilienne pour assurer le bon déroulement du Mondial 2014, et ce, à la demande des autorités brésiliennes, a affirmé hier à Alger le directeur de la sûreté publique à la DGSN, Aïssa Naïli.

Evoquant au cours d’une conférence de presse les dispositions prises pour l’accompagnement et l’encadrement de la sélection algérienne de football au cours de son séjour au Brésil (12 juin-13 juillet), M. Naïli a indiqué que la délégation algérienne est composée de trois cadres «une brigade fixe» et de quatre autres cadres constituant une «brigade mobile», pour une mission de coordination avec le centre international des opérations relevant de ce corps et de la police internationale (Interpol). M. Naïli a précisé que la mission de ces deux brigades consistera à encadrer les supporters algériens dans leurs déplacements à travers les villes et stades où auront lieu les rencontres de la sélection nationale, ainsi qu’à l’intérieur des stades.

La police algérienne, qui sera certainement un élément efficace de ce centre international, a été invitée au même titre que les polices des 31 pays qualifiés pour ce grand rendez-vous mondial et dont les règles d’encadrement des supporters ont été établies par la Fédération internationale de football (Fifa), et entreront en vigueur à partir du 8 juin. Ce centre, qui sera opérationnel 24h/24, sera chargé d’unifier les efforts de la police fédérale brésilienne avec ceux des polices invitées, dans le but d’assurer des prestations rapides en fonction des besoins que nécessite la coopération internationale dévolue à ce corps. Par ailleurs, un staff policier de 10 éléments affectés à la sélection algérienne de football a été prévu par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) au sein d’un dispositif «spécial Mondial-2014» qu’abrite le Brésil (12 juin-13 juillet), a ajouté le divisionnaire Aïssa Naïli.

«Un total de 17 éléments seront en mission au Brésil : 10 assureront la sécurité de notre équipe nationale de football et sept autres, à leur tête un officier supérieur, s’occuperont de l’encadrement des supporters qui seront du voyage», a déclaré Naïli lors d’une conférence de presse à Alger. La particularité de ce staff, c’est le fait de s’être spécialisé dans la gestion des grands événements, possédant ainsi une grande expérience en matière d’encadrement des supporters.

Lire la suite sur Le Temps d’Algérie

Notez cet article