Les fortes chutes de pluie qui se sont abattues ces dernières 48 heures à travers des wilayas du pays ont eu des conséquences déplorables, selon un bilan provisoire de la Protection civile (PC). Ces derniers ont fait état, hier, dans un bilan des intempéries qui affectent plusieurs régions du pays depuis samedi dernier de l’intervention pour l’évacuation des eaux de pluie dans plusieurs wilayas, précisant qu’aucune perte humaine n’a été enregistrée. 

Les éléments de la PC ont effectué plusieurs interventions au centre et à l’est du pays pour pomper les eaux pluviales, selon le même bilan qui précise que les interventions ont consisté à désobstruer des avaloirs dans plusieurs cités et même dans certaines écoles au niveau des wilayas de Béjaïa, de Djelfa et de Tizi Ouzou.

La catastrophe a été évitée grâce à la mobilisation et à la vigilance de la Protection civile, des services des APC et des différents corps de sécurité. A Béjaïa, les secours sont intervenus pour évacuer les eaux de pluie au niveau de certaines rues et habitations, du collège de Tamezghit et du centre de la commune d’El Ksar. A Tizi Ouzou, les eaux pluviales accumulées à proximité du siège de la daïra d’Azeffoun ont été évacuées, alors que dans la wilaya de Djelfa, les pompiers ont évacué les eaux pluviales dans certaines habitations dans les quartiers des Vergers, Bentaiba et Beni souk. Dans la commune d’Aïn Oussera, les eaux de pluie qui ont submergé le collège Ibn Khaldoun et le quartier Mahata ont été évacuées. En outre, les services de la PC sont intervenus également au collège Hirèche-Abdelaziz.

Lire la suite sur Le Temps d’Algérie