Les surveillants appliquent les sanctions. Une candidate a été mise dehors pour avoir essayé de donner des réponses à une autre candidate.

L’épreuve de maths demeure la bête noire des candidats du baccalauréat. Une tournée effectuée dans certains centres d’examens de la capitale, nous a fait constater la déception sur les visages des candidats dans la filière mathématiques. Les candidats rencontrés à la sortie du lycée El Idrissi, se sont plaints de l’épreuve de mathématiques. «On avait l’impression de traiter un sujet de philosophie, pas un sujet de maths», nous a confié Karim. Le candidat nous a expliqué qu’il y avait deux sujets au choix pour une durée de trois heures et demie.

Assema, une autre candidate, était plutôt étonnée par le comportement «sévère» des surveillants. «Même pas un sourire, les surveillants étaient très sérieux. Dès qu’une personne bouge, ils avertissent qu’à la troisième remarque, le candidat quitte la salle sans même terminer son examen», a-t-elle témoigné. D’ailleurs, Assema, a ajouté qu’«une candidate qui composait dans la même salle que la sienne, a été mise dehors après avoir essayé de montrer sa copie à une autre candidate». Elle a précisé que les surveillants «avaient déjà mis en garde la candidate deux fois en lui disant que c’est ta dernière chance».

Lire la suite sur L’Expression

Notez cet article