Ils sont ceux qui concentrent les espérances des supporteurs et recueillent le plus gros de la gloire : tour d’horizon des attaquants les plus attendus du Mondial brésilien, de Neymar à Klose en passant par Messi et Cristiano Ronaldo.

Les stars

Advertisement

Ils sont sans doute les trois joueurs les plus attendus de ce Mondial. Ils  sont aussi ceux pour qui la pression est la plus forte : Neymar parce qu’il est l’enfant chéri du Brésil, pour qui seule la victoire finale est une option ; Cristiano Ronaldo et Messi parce qu’ils sont les deux meilleurs attaquants du monde et que leurs sélections respectives n’ont rien à espérer s’ils ne sont pas au top. Ronaldo arrive avec une cuisse douloureuse, mais sur la lancée du triomphe du Real Madrid en Ligue des champions. Depuis le début de saison, le Portugais a inscrit 61 buts en 53 matches dont 10 en six rencontres avec sa sélection, qu’il a qualifiée presqu’à lui tout seul pour le Brésil lors du barrage face à la Suède (un but à l’aller, trois au retour). Messi de son côté a vécu une saison mitigée avec quelques blessures et sans titre. Mais une saison mitigée pour l’Argentin, c’est tout de même 43 buts en 48 matches. Avec CR7 et Messi en forme, le Portugal et l’Argentine sont de vrais candidats au titre. Mais s’ils sont en retrait, leurs équipes deviennent ordinaires. Le rôle de Neymar est moins central pour le Brésil où le talent est mieux réparti. Fred, Hulk ou Oscar partagent ainsi avec le Barcelonais les  responsabilités offensives. Mais à 22 ans, Neymar compte déjà 30 buts en 47 sélections. S’il brille chez lui, il peut devenir l’un des plus grands.

Jeune garde et recordman

Il avait explosé à l’Euro-2012 entre buts de rêve et célébration tout en muscles. Deux ans plus tard, Mario Balotelli devrait encore être à la pointe de l’équipe d’Italie, même s’il n’a toujours pas réussi à se stabiliser en club. Karim Benzema est lui indispensable à une équipe de France qui veut faire oublier 2010. Laissé de côté par le sélectionneur d’alors Raymond Domenech, l’attaquant du Real Madrid avait échappé au naufrage des Bleus en Afrique du Sud. En confiance après une saison pleine en Espagne, il peut être l’un des hommes de ce Mondial si ses adducteurs le laissent en paix.

Lire la suite sur El Watan